DÉCOUVRIR LES TRACES DES INDIANOS À TORREDEMBARRA

TorredembarraTorredembarra
TORREDEMBARRA

L'un des Catalans ayant le mieux réussi en Amérique au XIXe siècle est né à Torredembarra. Joan Güell fut le pionnier de l’industrialisation catalane et c’est l’un des colons revenus d'Amérique -appelés Indianos- les plus célèbres et controversés de Catalogne. Il fonda la Maquinista Terrestre y Marítima - grande entreprise catalane de la révolution industrielle- et ses héritiers furent de fidèles mécènes de l’architecte Antoni Gaudi. Güell laissa une empreinte à Cuba et dans toute la Catalogne. Et dans cette TripIdea, nous voulons vous inviter à découvrir les traces laissées par Joan Güell et d'autres Indianos dans ce village de la Costa Daurada.

Le troisième week-end de septembre, Torredembarra célèbre la Fête des Indianos. À cette occasion, on retrouve dans les rues du centre historique l’époque des entrepreneurs des Amériques. Habaneras (danse cubaine), rhum, danses de salsa, robes caribéennes etc., vous aurez l’impression d’avoir atterri à Cuba au début du XXe siècle, sans quitter la Costa Daurada. C’est une bonne occasion de visiter la Torre de la Vila -origine de la ville- et de plonger dans le passé des Indianos. Quand vous serez fatigué, reprenez des forces avec un bon café cubain qui vous transportera dans les plantations des Caraïbes. Et n’oubliez pas de suivre la mode de l'époque en vous protégeant du soleil avec le classique chapeau panaméen.

LE PATRIMOINE ARCHITECTURAL DES AVENTURIERS D’OUTRE-MER

Beaucoup d’Indianos catalans revinrent en métropole après avoir fait fortune loin de chez eux. Le style de vie américain les poussa à bâtir des grandes demeures de style colonial, conservées comme patrimoine d'une grande valeur des XIX et XXe siècles.

À Torredembarra, le Patronato Antoni Roig, construit à la fin du XIXe siècle grâce aux autorités de la commune, est l'exemple le plus représentatif de l'architecture de l’époque. Cette fondation se chargeait d'élever les enfants du village et de fournir des fonds afin que les femmes les plus pauvres se marient, une tradition perpétuée encore aujourd’hui sous forme symbolique.

L’ancien Hôpital de la Charité, dont les activités furent soutenues par l’Indiano Pere Badia afin de soigner les malades de la ville, est une autre visite de la Route des Indiens de Torredembarra Des brochures indiquant le parcours sont disponibles à l’office du tourisme. Vous passerez aussi par certaines tombes d’Indianos célèbres dans le cimetière municipal, ou par la rue d’Antoni Roig, dont plusieurs maisons d'anciens Indianos arborent des façades pompeuses et des jardins très soignés. Quelle vie menaient ces Américains !

MONTÉE AU PHARE LE PLUS HAUT DE CATALOGNE

Si vous étiez un Indiano du XXIe siècle de retour d’une expédition en Amérique, la première chose que vous apercevriez en arrivant au port de Torredembarra est l’imposant phare qui domine la pointe rocheuse de la Galera. Il s'agit de la dernière étape de cette TripIdea sur la Costa Daurada. Ce phare est le dernier construit en Espagne au XXe siècle (il a été inauguré le 1er janvier 2000 à minuit) et possède la tour la plus haute de Catalogne.

Il s’élève à 38 mètres (58 au-dessus du niveau de la mer) et a été conçu par l’architecte de renom Josep Llinàs. Sa puissante lanterne a une portée lumineuse de plus de 29 miles. Il est ouvert au public depuis peu. Les visites font l'objet d'une réservation sur le site internet ou auprès de l’office du tourisme de la commune. Elles sont organisées chaque jour du 19 juin au 15 septembre à partir de 20h, lorsque la chaleur est plus supportable. 

Munissez-vous de bonnes chaussures pour monter les 240 marches menant au mirador !

Experience Catalunya

 

TÉLÉCHARGER L’APPLICATION POUR MOBILE:

Minube costa daurada

Platges.cat costa daurada
 

 

VOUS NOUS TROUVEREZ ÉALEMENT ICI

 

De quoi avez-vous besoin?